Retour à l’accueil du blogue

EST-CE LE BON MOMENT D’ACHETER UN PALETTISEUR ROBOTISÉ ?

20 août 2015

EST-CE LE BON MOMENT D’ACHETER UN PALETTISEUR ROBOTISÉ ?

Alors que de petites et jeunes entreprises sont en pleine croissance et augmentent leur production, elles sont inévitablement à la recherche de solutions pour améliorer leurs activités. Le travail physique a comme avantage la flexibilité, la perspicacité humaine et des frais de départ relativement bas. L’automatisation mécanique a également ses avantages – l’ergonomie, la répétabilité, l’endurance, pour n’en citer que quelques-uns. Chaque entreprise doit évaluer les meilleurs compromis entre un fonctionnement manuel et automatique.


De nombreuses industries: minérale, alimentaire, chimique, des aliments pour animaux, des semences, de l’agriculture, etc, utilisent des sacs ou des boîtes comme moyen de d’emballage et de transport pour leurs produits.  La plupart des opérations commencent par la palettisation manuelle des sacs pour éventuellement se retrouver avec un type de palettisation automatique. À quel moment les entreprises commencent-elles à passer à l’automatisation ? Qu’est-ce qui doit être pris en compte avant de procéder à ce changement ? Ce document tente d’aborder ces questions à la lumière de l’essor de la palettisation robotisée.

De nombreuses inquiétudes relatives à la palettisation automatisée abordent les limitations des robots au moment de l’évaluation. Même si un opérateur humain peut faire des piles médiocres, il apprendra rapidement à améliorer l’apparence et la fonctionnalité de la pile. Le processus n’est pas aussi facile en cas de recours à l’automatisation.

Dans le cadre de nombreuses opérations, les opérateurs humains superposent les sacs afin de maintenir la pile dans les dimensions d’une palette. Ce chevauchement semble être relativement intuitif et facile pour les êtres humains, mais peut se révéler un peu plus compliqué et nécessiter davantage d’attention pour les robots. L’automatisation semble mieux fonctionner quand la tâche est régulière et répétée. Certains produits et types de sacs sont mieux prédisposés que d’autres au chevauchement et, parfois, pour certains types de produits et de sacs, le chevauchement devrait être évité. Dans ces cas spécifiques, le chevauchement peut généralement être éliminé en ayant recours à l’une des méthodes suivantes:

  • Le conditionnement – utiliser des aplatisseurs de sacs (compression) ou des régleurs (vibration) pour rendre la forme des sacs aussi uniforme que possible. Pour certains produits, la forme d’un sac peut changer considérablement avec un conditionnement de base.
  • Ajuster le volume ou le poids du sac – considérez l’augmentation ou la diminution de la taille générale du sac pour lui permettre d’être stocké de manière efficace sur une palette. Par exemple, si un sac de 50 livres ne passe pas dans un schéma de 5 sur une palette GMA standard, envisagez un sac de 20 kg (44 lb).
  • La taille des sacs – changez les proportions du sac de façon à ce qu'un sac plat, homogène puisse être stocké sans chevauchement sur un schéma standard et sur une palette standard. Souvent, un sac peut être rendu un peu plus épais afin de réduire sa longueur ou sa largeur.
  • La taille de la palette – dans certains cas, il est même pratique de changer la taille de la palette. Même si une palette aux dimensions de 48x40” est la palette la plus fréquemment utilisée, certains considèrent qu’il est pratique d’utiliser des palettes plus grandes ou plus petites. Un producteur de minéraux a constaté qu’une palette aux dimensions de 36 x 54” était très adéquate avec ses grands sacs ; le résultat fut un motif imbriqué efficace de 3 sacs.

Le serrement de la palette et son apparence générale peuvent être affectés par un opérateur. La motivation peut jouer un rôle très important ici ! Un robot pour le stockage de sacs de forme et de taille homogènes donnera une taille et une forme homogène à la palette.  La vitesse de l’opération, le type de préhenseur utilisé pour saisir les sacs et la programmation du robot sont tous des facteurs qui peuvent influencer l’apparence et la fonction d’un stock palettisé automatiquement.

Un préhenseur de style clapet (pince à doigts) peut être très rapide et très efficace pour des taux pouvant aller jusqu’à 27 sacs par minute. La pince latérale, pour sa part, est mieux adaptée aux sacs qui sont carrés et épais, en plaçant prudemment les sacs dans un schéma compact. Un tel préhenseur peut être équipé avec des doigts de fond horizontaux, qui se rétractent pour laisser le sac dans une position précise. Toutefois, elle fonctionnera bien plus lentement (peut-être jusqu’à 15 sacs par minute). Pour passer outre cette restriction de vitesse, des sacs multiples peuvent être regroupés et déplacés avec un préhenseur similaire, d’une taille supérieure, pour atteindre des taux pouvant atteindre 40 sacs par minute.

Tout comme les êtres humains, les robots peuvent être flexibles dans leur fonctionnement. La planification et la programmation sont essentielles. Si les taux exigés sont faibles, il peut alors être possible d’utiliser le robot pour effectuer d’autres fonctions, comme décrit ci-dessous :

  • Déplacer des palettes vides en position pour le stockage de sacs
  • Positionnement de feuilles de glissement ou de couvercles
  • Accrocher des sacs vides
  • Positionner des sacs pour le scellage ou la fermeture
  • Positionner des sacs pour l’impression
  • Positionner des sacs pour le contrôle de poids
  • Pulvériser de la colle pour regrouper des couches

On peut affirmer avec assurance que plus vous demandez à un robot d’exécuter des tâches différentes, plus le taux de production général sera faible. Bien entendu, l’avantage est qu’un simple robot peut éliminer le besoin d’équipement auxiliaire, si les attentes quant à la productivité le permette.

À l’instar des opérateurs humains, les robots peuvent satisfaire différents schémas de palettisation et même accommoder des positions de sacs spécifiques. Cela inclut les fonds exposés, les étiquettes exposées, ou le côté imprimé exposé. Une fois de plus, la planification et la programmation sont essentielles.

La sécurité et le fait d’éviter les blessures sont des facteurs essentiels dans de nombreuses acquisitions de robots. Les robots à grande vitesse impliquent des risques, dont il faut s’occuper. La conception correcte d’une cellule de sécurité autour d’un robot est un facteur clé pour la réduction des risques. Des composants de sécurité, comme par exemple les rideaux lumineux, peuvent largement améliorer la facilité d’utilisation du robot et de ses composants environnants. De même, les producteurs de robots ont développé des solutions logistiques pour aider à éviter les collisions et pour augmenter la sécurité. De nos jours, les systèmes de palettisation robotisés sont sûrs et fonctionnels.

En gros, les avantages de l’automatisation de la palettisation sont :

  • Plus sûrs pour les travailleurs
  • Taux de production accrus
  • Optimisation de l’espace de l’entrepôt
  • Meilleure qualité et stabilité de palettes pleinement chargées
  • Retour sur investissement rapide (économies en termes de travail)
  • Temps d’immobilisation minimaux (maintenance, transition, réparations)
  • Compétitivité accrue pour votre produit sur le marché
  • Des taux de production plus réguliers

Si votre entreprise inclut la palettisation manuelle de sacs, vous prendrez éventuellement en compte l’option d’une palettisation robotisée. Les palettiseurs robotisés continuent de se révéler comme étant de précieuses améliorations pour de nombreuses lignes d’ensachage. Indépendamment des facteurs de motivation conduisant à votre considération de l’empilage de sacs automatisé, une révision des facteurs concernant la fiabilité, l’apparence des piles et la fonctionnalité seront la clé de l’implémentation réussie de cette technologie.

Article suivant