Retour à l’accueil du blogue

PROJET D’AUTOMATISATION CHEZ MAPLE LEAF FOODS

30 mars 2016

PROJET D’AUTOMATISATION CHEZ MAPLE LEAF FOODS

Les racines de l’entreprise les Aliments Maple Leaf retracent son évolution depuis maintenant plus de 100 ans grâce à l’amalgame de plusieurs des premières sociétés d’alimentation au Canada. Une multinationale supportant plusieurs marques bien connues au Canada, les Aliments Maple Leaf ne cesse de prendre de l’expansion, confirmant ainsi son statut de leader dans l’industrie des viandes emballées dédiées aux consommateurs canadiens.

Ayant comme mission de fournir des produits nutritifs de qualité, sans compromettre la saveur et tout en innovant continuellement, les Aliments Maple Leaf se fie sur une série d’équipements d’emballage de haute qualité pour ses usines. Étant présente sur le marché canadien depuis maintenant plusieurs années, l’entreprise a su véhiculer de nombreuses valeurs qui comptent maintenant parmi ses standards les plus élevés, particulièrement en matière de sécurité alimentaire.

Dans cette optique et afin de soutenir une production de plus en plus importante ainsi qu’un portefeuille de produits des plus diversifié, les Aliments Maple Leaf recherche constamment les meilleures technologies disponibles sur le marché. En matière d’emballage, la compétition est féroce et l’enjeu est de taille. C’est en mettant leurs efforts en commun que Les Aliments Maple Leaf et Premier Tech Chronos ont pu développer des solutions d’emballage personnalisées pour les paquets de saucisses et de viandes tranchées.




LES DÉFIS D’INGÉNIERIE

Les équipes de Premier Tech Chronos et des Aliments Maple Leaf se sont rencontrées pendant plusieurs mois afin de déterminer quelles solutions étaient les mieux adaptées aux besoins de l’entreprise.

Guy D’Amours, chargé de projets depuis plus de 18 ans chez Premier Tech Chronos, s’est consacré au projet depuis ses débuts. Le défi était de taille, puisque l’équipe devait concevoir une toute nouvelle machine capable de manipuler plus de 180 UGS (unités de gestion des stocks) différentes, et ce, le plus efficacement et le plus rapidement possible. « Dès le départ, cela nous a forcés à concevoir une nouvelle technologie capable de travailler à des cadences importantes, tout en étant extrêmement versatile », dit-il. Non seulement le nouvel équipement devait permettre l’emballage de différents formats de produits, mais il devait aussi être à même d’exécuter à la fois une mise en caisse horizontale et verticale avec des patrons distincts, en plus de s’ajuster à des formats de boîtes pouvant différer d’un produit à l’autre.

C’est ainsi que l’équipe d’ingénierie de Premier Tech Chronos a créé le tout nouveau « Série RPK – Robotic Case Packer », développé et pensé spécifiquement pour répondre aux besoins des Aliments Maple Leaf. « À terme, nous avons réussi à créer une machine extrêmement versatile qui pourra être utilisée dans plusieurs contextes et pour n’importe quel type d’emballage », explique Guy D’Amours.




DÉPASSER LES ATTENTES

L’étape de l’installation représentait un défi de taille pour Premier Tech Chronos, qui devait s’adapter à deux contextes complètement différents : une section d’usine nouvellement aménagée et des standards sanitaires extrêmement stricts dans une usine déjà existante. La nouvelle section de l’usine des Aliments Maple Leaf, réservée aux machines d’emballage de viandes tranchées, était en chantier depuis près d’un an. Premier Tech Chronos a donc dû s’ajuster aux aléas de la construction et composer avec certains retards. Le suivi de l’évolution des travaux devenait donc primordial afin de gérer le projet efficacement. L’installation a toutefois été une réussite pour les lignes qui se trouvaient dans la nouvelle section d’usine.

« Du côté de l’installation des machines dédiées à l’emballage des paquets de saucisses, nous étions confrontés à une usine déjà en opération. Les défis étaient donc complètements différents. Nous savions que nos équipements allaient être soumis à une forte cadence de production dès leur mise en service. Il était donc primordial de réaliser un démarrage en usine plus approfondi et de s’assurer d’exécuter une installation des plus efficaces. » explique Guy D’Amours. Tous ces défis ont été relevés avec brio puisqu’aux dires des Aliments Maple Leaf, le Factory Acceptance Test était l’un des meilleurs jamais vus à ce jour et l’installation s’est effectuée à l’intérieur de deux semaines, ce qui constituait un record.

Bill Dolson, directeur de l’approvisionnement et d’investissement stratégique chez Les Aliments Maple Leaf : « Nous sommes épatés du travail exécuté par les gens de Premier Tech Chronos. Les délais d’installation étaient très serrés et le contexte d’installation complexe, mais Premier Tech Chronos a su dépasser nos attentes. »

LES ALIMENTS MAPLE LEAF : LE PROJET EN CHIFFRES

10 INGÉNIEURS

21 000 HEURES DE TRAVAIL

59 ROBOTS

18 LIGNES D’EMBALLAGE

Article suivant