Retour à l’accueil du blogue

L’INDE À LA CROISÉE DES CHEMINS

14 avril 2017

L’INDE À LA CROISÉE DES CHEMINS

Depuis des années, les analystes s’intéressent à l’économie de l’Inde. Avec son expansion démographique, l’essor rapide de son économie et sa main-d’œuvre bon marché, ce pays émergent s’est taillé une place dans le peloton de tête. Beaucoup prédisent en fait que l’Inde deviendra la troisième économie mondiale d’ici 2030, voire 2019 selon le Fonds monétaire international. L’avenir leur donnera-t-il raison? Impossible de le savoir avec certitude, puisque le destin du pays dépendra d’une foule de facteurs. Mais une chose est sûre : tous les regards sont rivés sur l’Inde. Voyons de plus près pourquoi cette nation attire autant d’investisseurs, en particulier dans le secteur manufacturier.

Population

L’Inde représente déjà près de 18 % de la population mondiale. On estime que le pays comptait en 2015 plus de 1,3 milliard d’habitants; seule la Chine est plus peuplée. Mais comme l’Inde a un taux de natalité de 1,2 %, contre moins de 0,5 % en Chine, il n’est pas surprenant que les statisticiens prédisent qu’elle atteindra le premier rang d’ici la fin de 2025, avec une population projetée de 1,53 milliard d’habitants. L’Inde représente un immense bassin de clients potentiels qui, comme plus de 65 % de ses habitants ont moins de 35 ans, disposera d’un nombre élevé de jeunes travailleurs pendant encore des années.

Classe moyenne

Non seulement le pays est jeune, mais chaque famille compte de plus en plus d’adultes qui travaillent et, du coup, font grimper la consommation par habitant. Ainsi, une classe moyenne prend forme.

Bien que la notion de classe moyenne indienne reste difficile à définir, le gouvernement confirme que ce groupe connaît une croissance fulgurante. Si on revient à peine 30 ans en arrière, l’Inde était confrontée à de graves problèmes économiques, et à peine 5 % de la population appartenait à la classe moyenne. La croissance économique d’aujourd’hui laisse parfois à désirer, surtout en milieu rural, mais on considère que près de 25 % de la population possède le pouvoir d’achat caractéristique de la classe moyenne.

Alphabétisation

La vigueur économique indienne s’explique aussi beaucoup par l’éducation. Depuis 2000, l’Inde travaille à améliorer son taux d’alphabétisation. Cette volonté de mieux instruire la main-d’œuvre devrait favoriser la croissance de la classe moyenne. Grâce à l’alphabétisation, jumelée à une culture qui valorise les études supérieures en génie, les travailleurs indiens seront non seulement nombreux, mais très qualifiés. Et grâce aux importantes sommes investies récemment dans les infrastructures et la production industrielle, les grandes entreprises indiennes ont pu engager plus de travailleurs qualifiés pour rivaliser avec les entreprises du monde entier.

Secteur industriel

Selon les organisateurs d’IndiaPack, un des plus grands salons internationaux consacrés à l’emballage, « l’Inde est l’un des plus gros marchés de transformation alimentaire de la planète en termes de production, de consommation et de perspectives de croissance. » Naturellement, ce grand volume de production et de consommation crée une demande d’équipement industriel tout aussi élevée.

En prime, l’essor rapide de la classe moyenne s’accompagne d’une hausse de la demande de biens de consommation. Il n’est donc pas étonnant que l’industrie de la transformation alimentaire croisse de 14 % par année. Cet appétit pour les aliments transformés pousse les entreprises alimentaires indiennes à vouloir produire davantage; pour le faire de façon efficiente, elles se tournent donc vers l’automatisation. Désireux d’exporter leurs aliments partout dans le monde, les producteurs indiens savent que l’automatisation est un incontournable s’ils espèrent se mesurer à la concurrence.

Bureaux Premier Tech Chronos au Delhi

Secteur de l’emballage

Le secteur de l’emballage flexible se développe plus rapidement que celui de l’emballage rigide pour la plupart des marché indiens. « L’industrie de l’emballage va sans doute prendre de l’expansion rapidement, propulsée par la popularité grandissante de machines novatrices et par l’essor du marché de l’emballage flexible », prédit la Packaging Industry Association of India. 

Pays où le fossé entre riches et pauvres est particulièrement grand, l’Inde devra probablement franchir certains obstacles avant de décrocher le titre de première économie mondiale. Elle possède néanmoins un immense potentiel de succès, seule la Chine étant actuellement plus peuplée qu’elle.

Notre présence en Inde

À l’heure où l’Inde est en pleine ébullition et s’apprête à devenir une puissance mondiale, Premier Tech Chronos est déjà établie dans ce pays et prête à travailler avec son immense main-d’œuvre croissante pour répondre aux besoins d’entreprises de marchés variés.Au fil de la croissance indienne, notre équipe sera là pour répondre à la demande dans le secteur manufacturier.

Les Indiens transforment le développement de leur pays. De plus en plus d’entreprises manufacturières de plusieurs secteurs ont des visées internationales et deviennent toujours plus concurrentielles.

Un être humain sur six vit en Inde. Le pays dispose donc d’un bassin de travailleurs de plus en plus instruits qui n’est pas près de s’épuiser, à un coût avantageux par rapport à d’autres pays. Par ailleurs, les entreprises étrangères établies en Inde économiseront encore plus, car le taux d’imposition des sociétés enregistrées au pays baissera graduellement sur quatre ans, dès l’exercice 2016-2017.

Bref, l’Inde offre d’excellentes occasions d’investissement profitable dans une foule de secteurs manufacturiers. En prime, Premier Tech Chronos est déjà sur place et disposée à vous aider à y démarrer vos activités manufacturières. Prêts pour une hausse de revenus fabriquée… en Inde?

Article suivant