Retour à l’accueil du blogue

ACCENT SUR LA MANUTENTION

25 février 2016

ACCENT SUR LA MANUTENTION

Le secteur alimentaire en Europe évolue rapidement afin de garder le rythme face aux différentes mutations qui surviennent sur les marchés internationaux. Les entreprises œuvrant dans l’industrie alimentaire se doivent de développer de nouvelles stratégies assurant leur pérennité. L’émergence de marchés comme l’Asie et l’Afrique représente autant une opportunité à saisir qu’une menace pour les entreprises européennes. Réduire les coûts de production, performer dans les marchés de niche ou encore développer des technologies de pointe sont autant de possibilités afin de conserver leur place sur le marché mondial.

VERS LA ROBOTIQUE

L’automatisation des équipements d’emballage dans le secteur alimentaire est déjà bien implantée depuis plusieurs années. L’environnement en constante évolution de l’Europe pousse toutefois les entreprises à adopter de nouvelles façons de faire afin de combler la demande. Pour satisfaire leurs besoins, ces entreprises intègrent maintenant la robotique à leurs lignes d’emballage puisqu’elle offre de nombreux avantages notamment en raison de sa grande flexibilité. Sa capacité de manipuler diverses UGS (unités de gestion des stocks) et des marchandises de différents formats répond tout à fait aux besoins des entreprises européennes dont la production tend à se diversifier. L’utilisation de systèmes robotisés permet également de réduire le nombre d’arrêts causés par l’ajustement des équipements à de nouvelles productions puisqu’ils sont en mesure de manipuler une grande variété de produits parfois très complexes. Cette flexibilité est maintenant essentielle à l’Europe pour qu’elle se démarque et acquière de nouvelles parts de marché.





L’INDUSTRIE DE LA POUDRE DE LAIT

Dans divers secteurs plus spécifiques, comme celui de l’industrie laitière, la compétition pousse plusieurs compagnies à redoubler d’effort afin de pénétrer ces marchés. Pour de nombreux fournisseurs, les normes de salubrité très strictes qui encadrent l’industrie laitière en Europe représentent un défi impossible à relever notamment en ce qui a trait au marché de la poudre de lait. Pour Premier Tech Chronos, loin d’être des obstacles insurmontables, ces hauts standards représentent plutôt un défi stimulant qui lui permettra de devenir un chef de file dans le domaine de l’emballage hygiénique en milieu contrôlé. Grâce à cette vision, on retrouvait, un an avant la levée des quotas sur le lait, des équipements PTC dans plus de 60 % des projets d’emballage de produits laitiers poudreux de grande envergure en Europe.

La poudre de lait étant un produit très volatil et dispendieux, les entreprises ne peuvent se permettre d’en perdre de grandes quantités au moment de son ensachage. Afin de résoudre le problème que représente la volatilité de la poudre de lait, Premier Tech Chronos a développé une ensacheuse à gueule ouverte sophistiquée qui dépose le lait (ou tout autre produit en poudre) au fond du sac grâce à un système de remplissage par le bas et le remplit progressivement. En plus de réduire considérablement les pertes de poudre et les émissions de poussière, cette ensacheuse permet aux entreprises de respecter les normes très strictes d’hygiène présentement en vigueur en Europe.

Tout équipement utilisé par une entreprise laitière européenne doit être fabriqué de manière à prévenir la formation de bactéries. De plus, un système de nettoyage facilitant son entretien doit y être intégré afin de réduire le nombre d’arrêts de production. Évidemment, l’hygiène est la priorité des ingénieurs de Premier Tech Chronos quand vient le temps de concevoir des équipements d’ensachage de produits tels que la poudre de lait. Le moindre détail est analysé en collaboration avec certains des acteurs les plus importants des différents marchés afin de nous permettre de mieux comprendre leurs besoins particuliers et ainsi leur offrir des équipements adaptés. D’autres tendances se dessinent et influenceront l’avenir de cette industrie. En effet, en raison de la forte augmentation de la demande de sacs en polyéthylène faits à partir de rouleaux de film, un nombre croissant d’entreprises s’intéresse aux technologies de remplissage par le bas (bottom-up) pour les équipements TFFS (thermoform/fill/seal).




NOUVEAU CENTRE DE DISTRIBUTION DE PIÈCES

L’équipe du service à la clientèle de Premier Tech Chronos en Europe a réévalué ses pratiques afin d’améliorer l’expérience de ses clients. À la suite de cet exercice, PTC a procédé à la centralisation de toutes ses activités de distribution de pièces à son siège social européen situé à Eersel aux Pays-Bas. Cette décision fait en sorte que toutes les pièces de rechange autrefois entreposées dans les centres régionaux de service à la clientèle situés au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et en Italie se trouvent désormais aux Pays-Bas. Dès maintenant, toutes les commandes de pièces et de modules provenant de nos clients européens seront expédiées à partir d’un seul endroit soit notre entrepôt d’Eersel.

Pour y arriver, PTC a investi plus de 1 M€ afin de mettre en place un nouveau système intégré de planification des ressources de l’entreprise (PGI), d’accroître ses capacités d’entreposage et de mettre au point de meilleurs outils de manutention des marchandises. Ces améliorations combinées à une gestion des stocks plus rigoureuse permettront à PTC de livrer ses produits plus rapidement et à moindre coût. PTC a aussi investi dans ses unités satellites régionales afin que les équipiers qui s’y trouvent soient encore mieux outillés pour répondre aux demandes des clients. Le service à la clientèle sera ainsi plus rapide et de meilleure qualité. Grâce à ces investissements majeurs, PTC offre un accès simplifié et plus rapide aux pièces d’origine, et ce, à un prix encore plus compétitif. Cela correspond à notre objectif d’offrir un service d’une qualité exceptionnelle à nos clients.

Article suivant