Retour à l’accueil du blogue

SYSTÈMES DE VISION INDUSTRIELLE

25 juillet 2017

SYSTÈMES DE VISION INDUSTRIELLE

Au fil de l’évolution du secteur manufacturier, de nouvelles tendances émergent. Il y a 15 ans, on cherchait à accroître la cadence de production et à réduire la taille des emballages. La grande tendance de 2017? L’Internet industriel des objets (IIoT), qui transforme radicalement les façons de faire des entreprises manufacturières.

L’un des outils d’IIoT les plus prometteurs, et les plus utiles pour innover dans le secteur de l’emballage, est le système de vision, qui catapulte les entreprises dans une nouvelle ère de production efficiente. Mais avant de nous pencher sur ce genre de système, parlons un peu de l’IIoT.

Qu’est-ce que l’IIoT?

Grâce à l’IIoT, l’entreprise peut recueillir des données et les communiquer à ses différentes divisions pour surveiller les produits. Comment ça fonctionne? L’IIoT allie apprentissage machine et mégadonnées pour mettre à profit la communication intermachines, les données des capteurs et les technologies d’automatisation. Les entreprises qui l’ont adopté en constatent déjà les avantages. En effet, l’IIoT :

  • améliore la connectivité entre les gens et l’équipement;
  • améliore la productivité globale;
  • permet aux entreprises de moduler précisément leur production;
  • offre un portrait complet et exact du rendement global de l’entreprise.

Résultat, les dirigeants prennent de meilleures décisions opérationnelles qui font économiser temps et argent à l’entreprise.

Les systèmes de vision dans les chaînes de production

Comme les technologies manufacturières s’améliorent constamment, les entreprises ont parfois de la difficulté à s’adapter à un marché exigeant. Avant, tout se faisait manuellement; aujourd’hui, les activités manuelles sont, dans plusieurs cas supplantées par des dispositifs automatisés rapides et intelligents qui offrent des résultats nettement supérieurs. Les systèmes de vision, par exemple, sont de plus en plus utiles dans les secteurs très réglementés, où c’est la course pour arriver à satisfaire à temps aux règles de plus en plus sévères.

L’industrie pharmaceutique en est une qui s’est déjà tournée vers l’IIoT pour suivre l’évolution de la réglementation et les délais de commercialisation toujours plus courts. La deuxième phase de la loi américaine sur la sécurité de la chaîne d’approvisionnement en médicaments entre en vigueur en 2017, et la directive sur les médicaments contrefaits de l’Union européenne devrait suivre en 2018. Dans les deux cas, on exige une meilleure traçabilité des produits.

Cette « surveillance rapprochée », censée permettre aux fabricants de suivre le parcours d’un produit donné de la chaîne de production jusqu’aux détaillants, a pour but d’accélérer le traitement des rappels. En satisfaisant aux nouvelles règles, les fabricants pourront retrouver chaque produit plus facilement afin d’empêcher un produit de qualité inférieure de passer à la prochaine étape de production.

Si la qualité du produit était jusqu’à maintenant vérifiée par des humains, il devient clair que l’automatisation sera la seule façon de respecter les exigences tout en maintenant la cadence de production d’aujourd’hui. Les systèmes de vision sont les employés de demain. En installant de tels systèmes sur sa chaîne de production, l’entreprise obtient une image détaillée de chaque produit, une inspection en temps réel et une décision sur la qualité du produit.




Choisir le bon système de vision

Un bon système de vision remplit de nombreuses fonctions qui simplifient le processus d’inspection. Il repère une foule d’erreurs en vérifiant entre autres l’étiquette, l’impression, la correspondance entre le produit et l’emballage, l’intégrité du sceau, le code-barres, la présence d’un trou de poinçon ainsi que les plis et les fuites de produit dans le sceau.

Devant autant de choix, comment un fabricant peut-il choisir le système de vision idéal pour ses besoins précis?

En réfléchissant aux aspects suivants de sa production. Pour choisir la bonne technologie de vision, vous devez d’abord connaître les exigences associées à votre produit. Vous pourrez alors sélectionner les composants dont vous avez besoin, notamment le degré d’illumination et la qualité des lentilles des caméras. Voici une liste exhaustive des points à évaluer :

  • Nombre d’inspections par seconde;
  • Nombre d’attributs à inspecter;
  • Vitesse à laquelle les pièces à inspecter progressent sur la chaîne de production;
  • Dimensions de la zone à inspecter;
  • Niveau de précision requis;
  • Angle unique ou angles multiples;
  • Inspection de la couleur ou non;
  • Mesures à prendre à la suite de l’inspection.

Le secteur manufacturier, comme les lois qui l’encadrent, continuera d’évoluer. En choisissant le bon outil pour travailler plus efficacement, vous pourrez suivre la cadence. L’IIoT, la connectivité et les systèmes de vision révolutionnent nos façons de faire. Votre entreprise emboîtera t-elle le pas vers ces nouveaux systèmes?

Article suivant